Débuts

Posté le 29 mai 2009

Et voilà, après avoir tergiversé durant des heures, j’ai fini par le créer ce blog, et maintenant je me retrouve confrontée à ce phénomène que tous les auteurs connaissent au moins une fois dans leur vie, la page blanche !

Qu’est-ce qui m’a conduite ici?

Un ras-le-bol général, un grand foutoir dans ma vie, une déprime généralisée, une gangrène qui me ravage. Un sentiment de solitude, saupoudré d’une absence totale d’oreille compatible pour m’entendre. L’expression, ne plus savoir à quel saint se vouer, prend toute son ampleur, quand en plein désarrois, on se retrouve faché avec 90 % de l’entourage, et que de surcroit on n’a pas d’amis sur qui s’épancher. De toutes façons, les amis ne servent pas à ça…

Et quand on est pas faché, on est en froid.

Voici des chroniques véridiques de ma petite vie tranquille… Si vous en avez vous aussi, laissez les en commentaires, je les blogguerais au prochain message…

  • L’autre jour, ma soeur, me met dans la figure que de toutes façons, je ne la tiens informée des choses de ma vie qu’a partir du moment où elle aborde le sujet. J’ai bientôt 30 ans, et cela fait plus de 15 ans que je me suis rendue compte que le meilleur moyen d’avoir une conversation avec elle c’est de parler d’elle, alors je me suis adaptée.
  • Hier soir, avant de m’endormir, je demande à mon chéri, de qui j’attends un bébé, si à son avis il sera capable de m’assumer, à son tour, sachant que je vais perdre tous mes droits. Il me répond que je n’ai qu’a aller travailler. Il y a une époque pas si lointaine il était très content que j’arrête de travailler.
  • Cet après-midi, quand j’ai rappellé à mon mec, en pleine discussion animée, suite à la conversation d’hier soir, que j’étais enceinte, et que du coup, je ne pouvais pas travailler, et que donc je ne pourrais pas assumer mes charges, il m’a répondu que je n’avais qu’à avorter. Il y encore quelques mois, il surveillait mon cycle…
  • Hier ma mère, m’a dit qu’elle voulait que je lui rembourse tout l’argent qu’elle m’avait prété en deux ans, parce qu’elle devait rembourser la 2eme maison qu’elle s’est achetée…
  • Le mois dernier, mon ex s’est rendu compte qu’il était papa. Les enfants ont 6 ans et 3 ans et demi…
  • Toutes les nuits, mon  chat confond sa litière et la porte d’entrée. Quand je rendrais la maison je devrais refaire les joints de carrelage.
  • Un jour quand j’avais 8 ans, une pédopsychiatre, surement bien intentionnée m’a dit que je devais faire le deuil de mon père. Il m’a juste chassé de sa vie, pour adopter les enfants d’une autre…
  • Quand mon ex s’est rendu compte qu’il était père, il s’est aussi rendu compte qu’il avait des droits. Son avocate n’a pas manqué de me le rappeller à l’audience de la semaine dernière.
  • L’Article 4 de la loi du 28 mars 1882 dit que l’instruction primaire est obligatoire et qu’elle peut-être donnée soit dans les écoles, soit dans les familles. La seule chose que les gens retiennent c’est qu’elle est obligatoire… dans les écoles. Je vais finir par me balader avec mon article de loi plastifié sur moi…
  • Quand j’ai emmenagé, j’étais contente d’avoir un hangar pour que ma voiture dorme au chaud tout l’hiver. Vraisemblablement, les pigeons qui dorment au dessus de ma voiture, sont eux aussi très contents, et tous les matins, je constate à quel point…
  • Au bout de plusieurs nettoyages intensifs de mon pare-brise, j’ai fini par mettre un carton chaque soir en rentrant. Apparement, les pigeons ne sont pas inspirés par mon emballage. Mais ils le sont de nouveau lorsque j’oublie de le mettre.
  • Le jour de la visite de ma maison, je me suis dit que les enfants allaient pouvoir profiter de la campagne, et qu’on ne serait pas trop dérangés par la toute petite route qui passe devant. C’était sans compter sur la construction du nouvel hopital, ni sur les agriculteurs qui font des courses de tracteurs le soir après les foins (22-23 heures…)
  • Quand mon ex m’a présenté sa copine, je l’ai trouvée bien sous tout rapport et j’étais soulagée qu’elle soit déjà maman et sérieuse. Un an plus tard, je me sens sur un siège éjectable, comme si on voulait me remplacer…
  • En 7 ans de vie commune, mon ex, n’a fait aucun effort. Il rentrait tard, quand il rentrait. Il dépensait l’argent qu’on avait pas encore. Il se prenait pour une plante verte, s’arrosant tous les jours. Au bout de 2 enfants et deux douzaines d’ultimatums, j’ai fini par demander le divorce. Il a fini par changer, deux ans plus tard, pour une autre. Aujourd’hui, je sais qu’il n’est plus le même, il est encore pire que quand il buvait.
  • Il y a quelques semaines, j’ai fini par me dire que je préférais quand mon ex buvait. Au moins quand il était ivre, il finissait par me foutre la paix en s’endormant.

 

 

Il n'y a actuellement pas de commentaire pour cet article.

Laisser un commentaire